BOIRE DE LA BIÈRE SANS ALCOOL ENCEINTE

Publié par Les Décapsuleurs le

BOIRE DE LA BIÈRE SANS ALCOOL ENCEINTE

Si vous évitez l'alcool ou limitez votre consommation, la bière sans alcool peut sembler être une option prometteuse.

Elle a un goût similaire à notre bonne bière traditionnelle, mais son taux d’alcoolémie est nettement inférieur. Pour la plupart d'entre elles, celui-ci est souvent proche ou même égal à zéro.

La bière sans alcool présente toutefois certains inconvénients, notamment pour les femmes enceintes.

Cet article explique tout ce que vous devez savoir sur ce type de bière. Notamment, comment elle est fabriquée, sa teneur en alcool, en nutriments et si elle peut être consommée sans danger pendant la grossesse.

 

1. Qu'est-ce que la bière sans alcool ?

biere-sans-alcool

La bière sans alcool, comme son nom l'indique, est une boisson qui ne contient que très peu, voir pas d'alcool.

En principe l'appellation « bière sans alcool » est attribuée à des bières, dont le taux est proche de 0%. 

Cependant, ce taux n'est presque jamais égal à zéro. Ainsi, les bières sans alcool tendent souvent vers 0,4 %Vol. La législation française précise d'ailleurs, que le titre alcoolique d'une bouteille de bière sans alcool doit être inférieur ou égal à 1,2°.

Bien qu'il existe de nombreuses méthodes de production, la plupart des bières non alcoolisées sont fabriquées en retirant l'alcool de la bière ordinaire.

Certaines brasseries utilisent une des méthodes qui consiste à faire chauffer la bière jusqu’à l'évaporation de l’éthanol (alcool pur).

Cependant, cette pratique peut modifier considérablement la saveur de ce délicieux breuvage, puisque lors de ce processus, les arômes naturels s’envolent aussi par la même occasion.

Parfois, d’autres brasseurs chauffent la boisson alcoolisée à l'intérieur d'un vide puissant, qui abaisse le point d'ébullition pour préserver le goût aromatisé de la bière. 

Une fois l'alcool éliminé, la bière est plate, ce qui n'est vraiment pas l'idéal pour les buveurs passionnés de houblon. Il faut donc ajouter du dioxyde de carbone pour la carbonater (un peu comme le soda). De plus, du sucre y est souvent ajouté pour améliorer son goût.

 

RÉSUMÉ :

La bière non alcoolisée est fabriquée en éliminant l'alcool de la bière ordinaire. Malgré son nom, elle peut légalement contenir de petites quantités d'alcool.

 

2. Nutriments et variétés :

malt-houblon-levure

Les bières non alcoolisées et les bières traditionnelles sont semblables en ce qui concerne leur teneur en calories, en protéines et en matières grasses. 

Cependant, elles sont différentes en ce qui concerne leur teneur en glucides et en alcool.

Bien que la bière non alcoolisée ne contienne qu'une fraction de l'alcool comparé à une bière classique, elles contiennent toutes les deux un nombre de calories similaires.

En effet, la bière sans alcool contient deux fois plus de glucides, notamment sous la forme de sucre. Ce qui contribue à améliorer le goût une fois l'alcool éliminé.

De plus, les deux types de bière offrent de petites quantités nutritionnelles comme des vitamines et minéraux, dont le phosphore, le magnésium et les vitamines B.

 

Types de bière sans alcool :

D'innombrables boissons sans alcool sont disponibles, mais elles peuvent toutes être divisées en deux catégories.

La première catégorie concerne les bières dont le pourcentage d’alcoolémie est égal à zéro. Ces bières doivent porter la mention 0,0 %Vol. 

L'autre catégorie, est celle des bières à faible teneur en alcool. Celles-ci peuvent contenir jusqu'à 1,2 %Vol. Toutes les bières non alcoolisées contenant une quantité détectable d'alcool entreraient dans cette catégorie.

Étonnamment, parmi les bières non alcoolisées, certaines d’entre elles contiennent souvent plus d’alcool que ce qui est indiqué… 

Une étude portant sur 45 boissons non alcoolisées a révélé que près de 30% d'entre elles contenaient plus d'alcool que ce qui était indiqué sur l'étiquette. Cette même étude a révélé que 6 bières étiquetées 0,0%Vol contenaient bien de l'alcool à des niveaux allant parfois jusqu'à 1,8%Vol.

En outre, les chercheurs ont démontré que la consommation de bière sans alcool peut, dans certains cas rares, conduire certaines personnes à obtenir un résultat positif au test de dépistage dans l'urine ou l'haleine.

Par conséquent, les étiquettes de 0,0 %Vol doivent être prises avec des pincettes. Ainsi que les bières qui prétendent offrir un taux de 1,2 %Vol ou moins peuvent en fournir beaucoup plus.

 

RÉSUMÉ :

De nombreuses marques de bières non alcoolisées contiennent plus d'alcool que ce qui est normalement indiqué sur leur étiquette. Alors, gardez cela à l'esprit pendant l'apéro lorsque vous êtes le/la SAM de la soirée. ;)

 

3. Risques de la consommation d'alcool pendant la grossesse :

biere-sans-alcool-grossesse

Selon une étude de l’université American College of Obstetrics and Gynecology (ACOG), la consommation de boissons alcoolisées pendant la grossesse est une des principales causes d'anomalies congénitales.

L'ACOG recommande une consommation nulle d'alcool pendant la grossesse afin d'éliminer le risque de troubles du spectre de l'alcoolisation fœtale (TSAF). Un terme général désignant divers problèmes qui peuvent se développer si votre enfant est exposé à l'alcool dans l'utérus.

La forme la plus grave de l'ETCAF est appelée syndrome d'alcoolisme fœtal. Il se caractérise par des anomalies faciales, un retard de croissance et des déficiences comportementales et mentales.

Bien que cette condition soit presque exclusivement attribuée à des consommations d'alcool chroniquement élevées pendant la grossesse, aucun niveau sécuritaire de consommation n'a été établi pour une femme enceinte.

 

Devriez-vous boire de la bière non alcoolisée pendant votre grossesse ? 

De nombreuses bières sans alcool en contiennent plus qu'elles ne le prétendent, certaines présentant un taux allant jusqu’à 1,8%Vol.

On ne sait pas exactement quelle quantité d'alcool doit être consommée pour affecter un bébé à naître, alors le choix le plus sûr est de ne pas consommer de bière sans alcool pendant la grossesse.

 

RÉSUMÉ :

Boire de l'alcool pendant la grossesse peut causer des malformations congénitales et d'autres troubles graves. C'est pourquoi vous devez éviter la bière sans alcool si vous êtes enceinte, car elle contient souvent de petites quantités d'alcool. 

 

4. Le résultat final :

Boisson-biere-sans-alcool

La bière non alcoolisée est généralement fabriquée en retirant l'alcool de la bière ordinaire.

Bien qu'elle contienne beaucoup moins d'alcool, elle peut tout de même en contenir de petites quantités, ce qui rend cette boisson dangereuse pour les femmes enceintes et les personnes qui se remettent de l'alcoolisme. De plus, elle contient souvent plus de sucre que la bière traditionnelle.

Néanmoins, si vous cherchez simplement des moyens de réduire votre consommation d'alcool, ce type de bière peut être une bonne option.

 

À très bientôt, 

← Article précédent Article suivant →